👉 Comment faire rédiger une bonne introduction de mémoire? ⭐ Écrire une introduction de mémoire en ligne

Une introduction de mémoire parfaite - aide à la rédaction en ligne

Comment pourrait-on entamer l’écriture d’un texte sans introduction ? Cependant, il faudrait d’abord savoir qu’est-ce qu’une introduction. L’introduction est la première connexion du lecteur avec la pensée et les idées du rédacteur. Ainsi en cadrant le texte par la première impression qu’il reflètera, l’introduction mérite une attention particulière. Quel que soit le type de texte que vous voulez produire, vous devez créer chez le lecteur, dès les premières lignes de votre introduction, un intérêt à poursuivre la lecture en attirant son attention. Pour y arriver, il existe un certain nombre d’astuces qu’il faut connaître et les mettre scrupuleusement en application. S’il est indéniable que l’écriture n’est pas complètement rationnelle comme les mathématiques, il n’en demeure pas moins vrai qu’en suivant une technique de rédaction aussi puissante que celle que vous allez découvrir, vous produirez des introductions aussi pertinentes qu’originales. 

Après l’étape de la préparation vient la phase  de la présentation devant le jury et les autres membres de l’audience. Ainsi, comment commencer une soutenance de mémoire ?

👉 Comment faire rédiger une bonne introduction de mémoire? ⭐ Écrire une introduction de mémoire en ligne

Quel type de contenu veut-on rédiger?

Faire rédiger une bonne introduction de mémoire

👉 Faire rédiger une bonne introduction de mémoire

Cette question est primordiale au moment où l'on s’engage à rédiger son introduction. Car chaque type de texte a sa particularité et l’introduction devrait pouvoir indiquer de quel type de texte il s’agit. Une introduction de dissertation se distingue clairement d’une introduction de mémoire de recherche, rapport de stage, tout comme d’une introduction de rédaction ou d’une introduction de questionnaire.

Conditions d’écriture d’une introduction réussie 

Faire une bonne introduction demande beaucoup d’application et la maitrise de l’idée générale du texte. Avant de commencer la rédaction d’une introduction, il est nécessaire d’établir un plan d’introduction, c’est là que réside la clé ! Il s’agit de ressortir de manière détaillée toutes les parties de l’introduction en respectant un ordre.

Plan d’une introduction

En lisant votre introduction, on doit pouvoir clairement la scinder de 3 à 8 parties en fonction du genre de texte qu’on veut écrire. Pour une introduction de dissertation en philo par exemple, on doit ressortir une phrase d’accroche, l’énoncé du sujet, la définition des termes et reformulation du sujet, une problématique et l’annonce du plan. Par ailleurs, pour une introduction de mémoire, on devrait en plus retrouver vos motivations personnelles, le contexte dans lequel vous rédigez, la présentation de votre cadre théorique et l’objectif principal du mémoire.

Que mettre dans une introduction ?

L’introduction est la première partie de votre texte et son point de départ. Il reflète votre argumentation ou votre analyse. L’introduction doit permettre au lecteur de comprendre le mémoire, la dissertation, la rédaction, ou l’exposé. Faites donc attention à la syntaxe, la grammaire, et évitez les fautes d’orthographe. Pour mieux appréhender le contenu d’une introduction, rien de plus explicite que des exemples. Voici pour vous l’exemple d’introduction d’un exposé.

Mon objectif actuel est de vous informer sur une invention qui a du mal à se développer. Il s’agit de la vulgarisation de la voiture électrique. Il est question pour moi de vous éclairer sur le programme que l’Europe entend mettre sur pied pour densifier la mise en place de cette nouvelle technologie. Mon exposé est structuré ainsi :

  1. Aperçu des systèmes bancaires et leurs services 
  2. La présentation de deux projets d’extension de portefeuilles électriques en France et en Allemagne 
  3. Les implications socio-politiques  reliées à cette nouvelle technologie

Après l’étape de la préparation vient la phase  de la présentation devant le jury et les autres membres de l’audience. Ainsi, comment commencer une soutenance de mémoire ?

La rédaction d’une bonne introduction présente plusieurs avantages.  Le premier avantage est que le rédacteur reste constamment fixé sur ses objectifs pendant la rédaction, en revenant chaque fois relire l’introduction parfaite. La rédaction est ainsi fluide et simple. Deuxièmement, le nombre de potentiels lecteurs est grand, car il ne faut pas perdre de vue que l’objectif premier d’un texte rédigé est d’être lu. En outre, une bonne introduction est comme la vitrine qui vante le contenu en donnant un aperçu.

👉 Aide à la rédaction d’une introduction de mémoire ⭐ Écrire une bonne introduction de mémoire sur notre site

Quels sont les éléments nécessaires pour réaliser une introduction professionnelle ?

Faire rédiger une bonne introduction de mémoire

👉 Comment faire rédiger une introduction parfaite ? 

L'introduction doit comprendre :

  1. Les résultats de l'analyse de l'état actuel de la question étudiée ;
  2. L'entrée (but, sujet et objet) ;
  3. Une explication de l'importance de la recherche, de sa pertinence ;
  4. Une description de la relation entre la recherche et les développements existants.

Chaque institution se réserve le droit de définir son propre modèle (ensemble de directives) pour l'introduction d’un mémoire.

L'introduction moyenne d'un mémoire est de deux à trois pages. Il s'agit d'une présentation succincte et concise du contenu principal de l'étude à entreprendre, ainsi que des stratégies et tactiques pour sa mise en œuvre.

L'introduction du mémoire doit avoir un caractère unique d'au moins 70 %. Cela est dû au fait que les citations sont proscrites et que l'étudiant doit formuler ses principaux axes de manière indépendante. 

Méthodologie de recherche pour l'introduction d’un mémoire. Exemples de formulation correcte pour une introduction de mémoire

Les principes qui constituent l'introduction d'un mémoire sont les suivants :

1. Pertinence

Pour ce faire, vous devez répondre aux questions suivantes :

  • Quelle est l'importance actuelle de la question étudiée ?
  • Quels changements importants ont été apportés à la question ces dernières années ?

Le chercheur doit fournir des arguments objectifs. Il peut s'agir d'études de cas, de données provenant de sources statistiques, d'avis d'experts faisant autorité, de références à des sources telles que des revues scientifiques, des monographies, etc.

Clichés : 

  • " La pertinence du sujet (recherche) est due à l'absence d'étude ..., à la nécessité ..., à l'importance de la recherche ... " ;
  • "La pertinence de la recherche est due à..." ;
  • "Il est particulièrement important, à la lumière des nouveaux défis, de développer des moyens efficaces...".

2. Problématique

Des données sont fournies sur les développements précédents, leurs résultats et les problèmes non résolus ou non signalés.

Clichés : 

  • "La science moderne s'intéresse au problème..." ;
  • "Ces dernières années, le problème de... s'est considérablement développé..." ;
  • "Cependant, jusqu'à présent, le phénomène... n'a guère été étudié de manière systématique" ;
  • "L'évolution du problème occupe une place importante à la lumière des nouveaux défis..."

3. But

Le but de la rédaction d'un mémoire est de résoudre un problème ou d'obtenir une réponse à une question posée, dont la pertinence doit être marquée.

Clichés : 

  • "Le but de la recherche est..." ;
  • "Le but du mémoire est :".

4. Bases théoriques et méthodologiques du mémoire

Cette partie de l'introduction est la plus difficile à écrire dans un mémoire. Elle consiste à déterminer dans quelle mesure la question a été étudiée.

Des informations sont données sur les principales publications concernant le sujet ayant eu lieu à l'étranger et dans la littérature nationale. Il convient de prêter attention aux publications avec lesquelles l'élève a travaillé activement et auxquelles il s'est référé lors de la rédaction du texte principal. L'analyse doit être présentée dans l'ordre chronologique. L'étudiant montrera son érudition sur la question.

5. Hypothèse

Cela implique une version préliminaire ou une hypothèse à confirmer ou à infirmer. Vous testerez votre hypothèse au cours de la recherche.

Cliché : 

  • "...cette hypothèse que je prouverai au cours de mes recherches".

👉 Comment faire une introduction de mémoire ? ⭐ Rédaction une introduction de mémoire à bon prix

Ce qu'il faut respecter dans l'introduction pour mener une recherche professionnelle

Conseil 1. Il est important de respecter l'ordre des parties de l'introduction : pertinence, problème, but, bases théoriques et méthodologiques et hypothèse.

Conseil 2. L'introduction est la plus longue en termes de : pertinence, développement du sujet de recherche, description du contenu du travail.

Conseil 3. La longueur totale de l'introduction dépend de l'importance du contenu du travail (environ 10% du nombre total de feuilles). Taille recommandée : de 2 à 4 pages. La longueur requise peut varier d'un établissement à l'autre.

Résultats

L'introduction est le point de départ du projet. Le contenu de l'introduction donne une indication des connaissances et des compétences de l'étudiant.

Lorsqu'il rédige l'introduction d'un mémoire, l'étudiant doit garder les points suivants à l'esprit :

  1. La description de la pertinence du sujet de recherche doit répondre à la question : "Pourquoi est-ce que je fais des recherches sur ce sujet ?” ;
  2. Le problème de recherche est la question à laquelle il faut répondre dans le processus d'analyse ;
  3. L'objectif du mémoire doit être clair et concis. L’introduction décrit le résultat attendu de la recherche. Elle doit également être en rapport avec le problème posé et la pertinence du mémoire.
  4. Les objectifs de recherche doivent porter à la fois sur la partie théorique et sur la partie pratique du cours ;
  5. L'introduction doit comprendre une description des écrits des chercheurs qui ont participé à la résolution du problème étudié ;
  6. Si le mémoire présente une nouveauté scientifique et une importance pratique, il faut le mentionner dans l'introduction ;
  7. La présentation des informations doit être claire, en évitant les phrases et les formulations ambiguës.

Si l'introduction du mémoire de recherche contient au moins le but, les objectifs, la pertinence et l'hypothèse de la recherche, les chances d'obtenir une note "excellente" augmentent considérablement.

Faire rédiger une introduction de mémoire

    Utilisez notre formulaire pour préciser votre demande

    Telephone*
    E-mail*

    Type de projet*
    Nombre de pages:
    Date limite:
    Sujet:
    Discipline:
    Code promo:
    Promotion:

    FAQ: Comment faire rédiger une bonne introduction de mémoire?

    Selon les experts – les personnes qui font ce métier professionnellement – une des méthodes les plus efficaces consiste à construire l’introduction après avoir terminé la rédaction du texte principal. Il est difficile pour un étudiant d’établir à l'avance les méthodes qu'il utilisera pour organiser la rédaction de son mémoire de recherche.

    Toute introduction devrait commencer par un mot d'introduction. Le mot d'introduction joue le rôle d'un "point d'appui" qui permet d’initier la description. Sans lui, l'introduction serait incomplète, car il n'est pas possible de commencer immédiatement le récit par la pertinence ou par la description des objectifs.

    Les problématiques sont généralement écrites après avoir trouvé la pertinence. Une problématique de recherche peut être définie comme une question nécessitant une attention accrue, une lacune dans les connaissances existantes ou un écart par rapport à la norme ou au standard qui indique un besoin de compréhension et d'étude supplémentaires.

    Il est important de se rappeler ce que doit contenir l'introduction d'un mémoire de recherche pour une soutenance réussie : pertinence du sujet de recherche/pertinence du travail ; objectif du mémoire ; parties théoriques et méthodologiques et hypothèses.

    Des questions? Discutons!